fbpx
jeudi, 14 novembre, 2019
Une dimension trop souvent négligée…et pourtant
Ressources et formations

Une dimension trop souvent négligée… et pourtant

1.5Kvues

La pratique du counseling d’orientation offre au conseiller l’immense privilège de plonger dans l’univers personnel de son client, là où se trouvent les éléments clés des actions que ce dernier entreprendra. Car au final, indifféremment du motif de consultation, c’est bien ce qu’on recherche, amener le client à poser une ou des actions.

En début de processus, serait-il vrai d’affirmer que l’image du conseiller d’orientation “boule de cristal” a tendance à perdurer? Ne le reprochons surtout pas à notre clientèle, puisque cette préconception aura eu pour effet que l’individu, face à son besoin de savoir un peu à quoi s’attendre de la démarche, aura prévu, d’une manière plus ou moins systématique, dresser la liste de ses intérêts, nommer ses quelques passions, et peut-être exprimer certains éléments de sa personnalité. Le client le plus expérimenté arrivera, de surcroît, à témoigner de ses compétences.

Mais cette personne qui consulte, même celle qui s’est montrée la plus habile à se dévoiler, se trouve en demande d’aide parce qu’elle éprouve une difficulté à mettre de l’ordre dans ces éléments, à les prioriser, à les hiérarchiser, à leur donner un sens. Comment allons-nous relever le défi?

Nous savons qu’en orientation -comme dans toutes les sphères de vie- les valeurs jouent un rôle incontestable dans la prise de décision. Elles se présentent comme un outil puissant afin de favoriser l’adhésion, la mobilisation, l’engagement personnel et la satisfaction. Nul besoin de chercher des heures pour trouver dans la littérature les liens qui existent entre le choix vocationnel et les valeurs individuelles. Pas facile pourtant de trouver consensus sur la définition de ce que sont les valeurs. Le plus souvent, on lira qu’il s’agit de croyances, de systèmes de hiérarchisation ou de jugements, qui influencent les actions et les choix, parce qu’elles permettent de percevoir ce qui est bon et désirable, ou son contraire.

Concrètement, il est utile d’explorer les valeurs pour amener le client à décrire ses besoins. Par exemple, des valeurs liées à l’aventure et à la stimulation peuvent témoigner d’un besoin de dépassement de soi, de liberté ou de tenter de nouvelles expériences.

Un client possédant de telles valeurs pourrait par ailleurs témoigner de son besoin d’outrepasser certaines peurs.
Il apparaît tout aussi pertinent d’utiliser les valeurs pour comprendre l’origine d’une émotion. Une personne pourrait avoir l’impression de ne pas évoluer et ressentir de l’insatisfaction lorsque ses valeurs d’ambitions ne trouvent pas à s’exprimer concrètement. Une autre pourrait témoigner d’un sentiment d’équilibre ou d’harmonie lorsque son environnement lui permet d’actualiser des valeurs liées au savoir et à la connaissance. Nous savons également à quel point peut être intensément vécu l’état de tension dans lequel se trouve un individu en conflit de valeurs, c’est-à-dire lorsqu’il est confronté à une situation contraire à ses convictions.

Ne perdons pas de vue, toutefois, que les valeurs ne sont pas nécessairement claires et qu’il n’est pas toujours facile pour le client, comme pour le conseiller, de les exprimer verbalement. Alors que les intérêts s’expriment bien concrètement, les valeurs sont considérées comme des variables latentes qui ne sont pas directement observables. Il faut parfois les déduire au regard des intérêts, des comportements et des actions. Il vaut cependant la peine de considérer cette variable lorsqu’on veut aider quelqu’un à mieux se connaître, car il est certain que les valeurs font partie, d’une manière implicite ou explicite, de la grille d’analyse dont les personnes se servent pour évaluer leurs choix.

En orientation, il est utile de professionnaliser notre approche quant à l’importance des valeurs dans un processus. Lorsque l’exercice de clarification des valeurs est difficile, il existe des moyens, dont la psychométrie, pour circonscrire le schéma des valeurs du client. Enfin, pour donner un sens aux préférences, en termes d’activités, de comportements, de choix de vie, mais surtout pour favoriser la mobilisation des ressources, les valeurs d’un individu se présentent désormais (et de plus en plus) comme un élément à mettre en lumière avec le client.

Conseillère d’orientation en pratique privée, dans les milieux scolaire et communautaire depuis une quinzaine d’années, Valérie agit à titre de formatrice et de consultante au sein des Éditions Psymétrik où elle a d’ailleurs participé à la conception du test GROP-4. On reconnaît la rigueur de son approche et sa grande polyvalence.
×
Conseillère d’orientation en pratique privée, dans les milieux scolaire et communautaire depuis une quinzaine d’années, Valérie agit à titre de formatrice et de consultante au sein des Éditions Psymétrik où elle a d’ailleurs participé à la conception du test GROP-4. On reconnaît la rigueur de son approche et sa grande polyvalence.
Latest Posts
  • Une dimension trop souvent négligée…et pourtant