Gai-rire made in blue planet :
Ressources et formations

Gai-rire made in blue planet : la combinaison gagnante pour trouver équilibre et vitalité au travail

250vues
Prolongeant le billet sur la résilience professionnelle le présent billet aborde une autre méthode pour laquelle l’accumulation de données probantes est actuellement en cours. Les clients n’ont pas attendu que l’EMDR (Eye Movement Desensitization & Reprocessing) soit recommandé notamment par l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) en 2013 et par l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) en 2015 pour traiter un psychotrauma. Alors devons-nous attendre ou essayer la méthode que nous découvrons?

Mon premier hiver québécois fut ponctué de chutes! Un jour ne distinguant plus le haut du bas, la gauche de la droite, j’atterrissais sur un sol non attendri affirmant froidement où était le bas. J’étais sonné. Je me découvrais un talent en vol plané. Passé l’étourdissement, l’orienteur désorienté que j’étais se rendit à la clinique d’orientation de l’Université de Sherbrooke pour prendre soin de son client. Chemin faisant je tentais de me convaincre que tout allait bien, que je savais qui j’étais car les hématomes me disaient que j’avais de l’intérêt pour le bien-être subjectif et les exercices physiques doux, que la santé était une valeur importante, qu’habituellement mon sens de l’équilibre était une compétence sur laquelle je pouvais compter, que ma croyance qu’il y a toujours quelque chose à apprendre de toute situation est utile, que mon schéma d’insécurité était actif et même à la fête. Bref, à force d’histoires d’orientation, je ne prenais pas soin de mon corps. N’en prenant pas soin sur le moment, je reportais à plus tard ma visite à l’hôpital.

Oh surprise à l’hôpital! J’ignorais que la salle d’attente offrait le temps de lire 2 ou 3 livres avant de pouvoir voir un médecin. Comme j’avais assez lu ces derniers temps, j’ai préféré me tourner vers un centre médical public (CLSC) comme il m’avait été recommandé par le secrétariat de l’hôpital.

Oh surprise! Pour avoir droit à un rendez-vous avec un médecin du centre médical public de proximité il fallait « jouer » par téléphone et surtout gagner au grand jeu « Appelez à 7 heures 59 minutes 59 secondes » car la ligne ouvre à 8 h et si vous êtes chanceux parmi les centaines de joueurs vous aurez un rendez-vous. Le manque d’habitude sûrement : j’ai perdu et ce n’est pas faute d’avoir joué quelques jours. Avec mon nouvel ami américano-européen prénommé Paracé et nommé Tamol, bien connu au Québec sous le pseudo Tyl Enol, je commençais à mieux comprendre et à intégrer le légendaire sens de l’humour québécois.

Sur le conseil de mon amie Louise, conseillère d’orientation en plein questionnement, je me suis dirigé vers le système de santé privé. Le physiothérapeute spécialisé en ostéopathie et en fasciathérapie établit un diagnostic précis et un programme de soin. Entre entorse claviculaire (on en apprend tous les jours) et autres hématomes, il prit soin de mon corps. Les spectacles sur l’hôpital de Jean-Marc Parent aidant, j’étais en mode gai-rire made in Québec. Tout ça pour dire quoi? Merci Louise ? Oui, merci Louise et merci fascias, merci fasciathérapeutes d’oser l’aventure de l’équilibre et de la vitalité par des voies étonnantes et merci figures imposées sur glace.

La fasciathérapie est une pratique manuelle qui replace l’intelligence du corps au centre de la vie, qu’elle soit personnelle ou professionnelle. Dans le domaine de l’orientation et du développement de carrière, on sait depuis au moins Donald Super qu’il n’y a pas de réelle séparation entre le personnel et le professionnel contrairement à une idée reçue qui persiste.

Que ferions-nous sans notre corps? Que serait un développement de carrière désincarné?

Si nous restons humblement à l’écoute de notre corps et de son incroyable intelligence, cette intelligence du corps soutient notre développement qui se met à son tour au service du développement des autres et conséquemment au service de la société.

Le fascia (“connective tissu” en anglais), que la science redécouvre depuis quelques années, est à l’image du réseau neuronal mais aussi de la toile internet, de l’humanité et de notre planète bleue : un réseau vivant interconnecté avec toutes ses parties, un tissu fonctionnel d’informations réactif, interactif et constamment en inter-relation. “Nous sommes un réseau fibrile” dit le Dr Guimberteau.

Plusieurs chercheurs et praticiens en Allemagne, Italie, France, Amérique du nord revisitent le potentiel de ce tissu conjonctif. Le développement de carrière commence à gagner en force d’incarnation avec ces découvertes passionnantes et surtout la prise en compte du corps dans son aspect interactionnel, informationnel dynamique et vivant. Prendre en compte la dimension somatique du counseling de carrière est un exercice de trapéziste parfois maîtrisée dans l’accompagnement et d’autres fois non maîtrisés car l’humain glisse aussi sur ses émotions. Aujourd’hui pour consulter je n’attends pas la chute…. la chute de ce billet non plus.

Pourquoi pas transmettre aux clientes et clients l’information selon laquelle il peut être utile de prendre soin de son corps pour se développer personnellement et professionnellement. Cette culture et la pratique du « prendre soin corporel » apporteront un sens de l’équilibre et la vitalité nécessaires au maintien comme à la réalisation de leurs objectifs de carrière. Le fascia est un organe sensoriel. Et si nous tentions de nous appuyer sur lui en counseling de carrière? Ce serait un « connectiv counseling », par exemple un counseling d’autodétermination des objectifs basé sur le réseau fascial!

La combinaison gagnante pour trouver équilibre et vitalité au travail? Gai-rire l’esprit à travers le corps made in France? Made in Québec? Pourquoi pas une combinaison personnalisée made in blue planet : Abandon corporel (Québec) et art (planétaire), Traitement Adaptatif de l’Information (USA) et massage australien, EMDR (USA) et Antigymnastique (France), IMO (Québec) et yoga (Inde), ostéopathie (USA) et Qi gong (Chine), Longo (Congo) et Shiatsu ou Kobido (Japon), Fasciathérapie (Europe) et balade hivernale (l’exposition au froid stimule la production de noradrénaline)…

À chacun d’explorer et de trouver sa propre combinaison gagnante!

Références en ligne  

Emission Arte X : enius « fascia »

Documentaire Arte “Les alliés cachés de notre organisme “

https://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=therapies_fascias_th 

Psychologue de l’éducation nationale Spécialité : Éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle dans un service public appelé Centre d’information et d’orientation à Marseille en France. Praticien français en counseling de carrière auprès de tout type de public, il a passé une année au Département d’orientation professionnelle de l’Université de Sherbrooke pour peaufiner ses compétences opérationnelles en qualité d’étudiant de 1er cycle. Il mesure chaque jour la portée transculturelle d’un counseling au service du développement de carrière et partage occasionnellement ses compétences en tant que formateur en Europe.
×
Psychologue de l’éducation nationale Spécialité : Éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle dans un service public appelé Centre d’information et d’orientation à Marseille en France. Praticien français en counseling de carrière auprès de tout type de public, il a passé une année au Département d’orientation professionnelle de l’Université de Sherbrooke pour peaufiner ses compétences opérationnelles en qualité d’étudiant de 1er cycle. Il mesure chaque jour la portée transculturelle d’un counseling au service du développement de carrière et partage occasionnellement ses compétences en tant que formateur en Europe.
Latest Posts
  • Gai-rire made in blue planet :
  • Résilience professionnelle
  • Une intervention basée sur la théorie de l'autodétermination (TAD)
  • Cybersubjectivité : mon pote ChatBot