fbpx
jeudi, 14 novembre, 2019
Jouir pleinement des retombées « hautes » du travail
Marché du travailRessources et formations

Jouir pleinement des retombées « hautes » du travail

286vues

Il est utile de connaître les retombées objectives du travail (Limoges, 1987, 2003, 2018) et de les mettre en parallèle avec les retombées subjectives du travail de façon à pouvoir évaluer son engagement dans une activité professionnelle. L’importance et l’utilité d’aborder les retombées du travail proviennent de leur caractère vital tant sur les plans matériel, psychologique et social. Les besoins psychologiques (plaisir, appartenance, croissance, créativité, autonomie, etc.) non comblés par la principale activité professionnelle pourront être comblés par d’autres formes d’activités professionnelles ou extra-professionnelles.  

D’après Limoges, le travail, et dans une moindre mesure la formation continue, permet d’assurer sept retombées. Ce tableau illustré est un outil diagnostic. La première colonne indique ces 7 retombées. La seconde colonne propose le résultat d’une évaluation objective d’un emploi donné. Dans la troisième colonne, les retombées de cet emploi donné sont évaluées subjectivement. La quatrième colonne montre un exemple de diagnostic clinique basé sur les concordances et écarts entre visions objectives et subjectives. 

Les sept retombées du travail   Retombées offertes   Retombées attendues   Évaluation de mon niveau d’engagement  
REVENUS    1500 euros nets   1700 euros nets   2/10 car cette différence m’importe beaucoup pour accéder à mon autonomie financière 
RÉALISATIONS    Il faut réaliser des projets innovants et produire un service efficace   Je préfère exécuter des tâches prédéfinies sans pression   3/10 car j’ai besoin de me développer dans l’action et l’exécution d’un projet déjà ficelé 
RELATIONS INTERPERSONNELLES   L’emploi exige beaucoup plus de relations interpersonnelles que je ne le souhaiterais   De nombreux collègues et partenaires mais les temps de travail en solitaire vont me manquer   3/10 car le nombre de relations excède ce que je souhaite mais je pourrais me rééquilibrer en dehors du travail 
GESTION DU TEMPS ET DE L’ESPACE    Un bureau propre avec une fenêtre et un horaire flexible. Des déplacements quotidiens   De la diversité dans les lieux d’activité et de l’autonomie dans la gestion du temps   9/10 car j’aime organiser mon quotidien et je pourrai modifier mes choix 
STATUTS    Mon diplôme est reconnu   Un statut social et une identité professionnelle qui me correspondent   10/10 car je vais pouvoir me sentir reconnu aux niveaux social et professionnel 
LES CLÉ   Participer à différentes réunions   Des rôles compatibles avec mes activités bénévoles   10/10 car mes rôles me permettent d’assumer mes autres rôles (parent, consommateur…) 
SENS PAR RAPPORT À LA VIE   Une mission qui a une utilité et une signification sociale donne du sens à la vie   Une mission qui répond à mon besoin de sens   9/10 car j’ai besoin de me sentir motivé par une mission significative qui me dépasse 

Mais Limoges rappelle que l’emploi parfait n’existe pas. L’atteinte de 2 à 4 retombées importantes serait essentielle pour atteindre un emploi considéré comme décent. 

Le bonheur au travail est une notion bien trop difficile à définir. Aussi depuis la proposition de Diener (1984) le concept de bien-être subjectif lui est préféré. Ainsi nous pouvons aborder le bien-être subjectif au travail à travers l’autoévaluation de la qualité et du niveau de bien-être. Cette autoévaluation comprend l’estimation d’un degré de bien-être ou d’un niveau de satisfaction par exemple en pourcentage ou sur une échelle de 0 à 10. Elle comprend aussi l’évaluation de la nature émotionnelle de la satisfaction en qualifiant une émotion par exemple la joie, l’enthousiasme, la motivation, la stimulation 

Afin d’accroître le bien-être subjectif au travail et donc au fond optimiser le maintien professionnel (l’équilibre entre obsolescence et épuisement), chacune des 7 retombées du travail peut être associée à des exercices de gratitude issus du mouvement de la psychologie positive. Les données probantes se sont accumulées ces deux dernières décennies et avec le recul les résultats de plusieurs études nous amènent à enrichir nos interventions en développement de carrière. Selon Emmons (2003, 2010), Seligman (2006), Watkins (2016), les exercices de gratitude augmentent significativement le bien-être subjectif des individus. Certains exercices comme “les 3 bonnes choses” et la “lettre de gratitude envers quelqu’un” produisent un effet bénéfique à long terme y compris l’allongement de la durée de vie. 

Par exemple, l’élément “Revenus” peut être revisité avec un sentiment de reconnaissance : aidant ou aidé, pensez à vos revenus et aux avantages qu’ils vous apportent sur le plan matériel mais aussi sur le plan de la conscience et de la concrétisation de certaines valeurs (autonomie, liberté, pouvoir…). Ressentez l’effet de ces bénéfices et rédigez une lettre de gratitude envers la ou les personnes à la source de ces revenus en précisant la façon dont ces revenus contribuent à votre bien-être en particulier et à votre vie en général. Ressentir un sentiment de reconnaissance peut aussi représenter une étape adaptative dynamique vers une retombée plus désirable. Cependant il n’est pas nécessaire de réaliser ce type d’exercice par écrit. Le simple fait de mentaliser et de ressentir cette reconnaissance produit un effet mesurable. 

Un tableau-outil d’intervention :  

DÉVELOPPER SON MAINTIEN PROFESSIONNEL avec la psychologie positive 

Le travail permet d’assurer 7 retombées qui ont un caractère vital  Reconnaître les retombées et ressentir la gratitude au présent favorise un futur désirable  Ressentir la gratitude envers le futur désirable contribue à dynamiser positivement le présent 
REVENUS     
RÉALISATIONS     
RELATIONS     
TEMPS ET ESPACE     
STATUTS     
RÔLES     
SENS     

 

La gratitude (2e colonne) permet d’apprécier les bénéfices des retombées du travail. Se voir dans le futur (3e colonne) apporte un bien-être subjectif plus élevé et durable (Sheldon et Vansteenkiste, 2005 ; Roberts et al, 2007 ; Watkins, 2016 ; Seligman, 2016, 2019). 

En conclusion, la reconnaissance de 2 à 4 retombées « hautes » permet : 

  1. d’identifier un emploi décent (diagnostic) 
  1. d’en apprécier les bénéfices matériels, psychologiques et sociaux (gratitude) 
  1. d’en augmenter les bienfaits et de les faire durer (meilleur moi futur) 

 

Références 

Braconnier, A. (2019). La peur du futur. Comment ne plus s’angoisser. Paris. Pocket 

Limoges, J. et al. (2001). Stratégies de maintien au travail et dans d’autres situations de vie. Québec. Les éditions Septembre 

Limoges, J. (2018). La dynamique individu-étude-travail. Paris. Quiplusest 

Seligman, M. (2016). S’épanouir. Pour un nouvel art du bien-être. Paris. Pocket 

Psychologue de l’éducation nationale spécialisé en éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle, Laurent exerce en France dans un centre d’information et d’orientation. Depuis 20 ans, il accompagne tout type de public notamment les scolaires. Il a passé une année en qualité d’étudiant au Département d’orientation professionnelle de l’Université de Sherbrooke pour peaufiner ses compétences opérationnelles. Il mesure chaque jour la portée transculturelle d’un counseling au service de l’orientation et du développement de carrière. Il partage son expérience de l’accompagnement via l’écriture et la formation.
×
Psychologue de l’éducation nationale spécialisé en éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle, Laurent exerce en France dans un centre d’information et d’orientation. Depuis 20 ans, il accompagne tout type de public notamment les scolaires. Il a passé une année en qualité d’étudiant au Département d’orientation professionnelle de l’Université de Sherbrooke pour peaufiner ses compétences opérationnelles. Il mesure chaque jour la portée transculturelle d’un counseling au service de l’orientation et du développement de carrière. Il partage son expérience de l’accompagnement via l’écriture et la formation.
Latest Posts
  • Jouir pleinement des retombées « hautes » du travail
  • Développement post-traumatique
  • Bien-être intérieur brut
  • Un plan A aligné sur soi