fbpx
3 études qui ont attiré notre attention dans la semaine du 26 avril 2020
Résultats de recherche

4 études qui ont attiré notre attention dans la semaine du 14 juin 2020

Chaque semaine, nous surveillons la parution d’études intéressantes en lien avec le domaine du développement de carrière. Voici quatre études qui ont attiré notre attention dernièrement. 

Près de 62 % des métiers pourraient s’exercer en télétravail 

Selon une étude publiée par la start up Boostrs, spécialisée dans la cartographie de compétences, près des deux tiers des emplois pourraient se faire en télétravail. La start up a porté son étude sur près de 3 000 métiers et plus de 10 000 compétences techniques. Les ingénieurs à l’origine de cette étude ont classé les métiers en trois catégories : non télétravaillable, partiellement télétravaillable et totalement télétravaillable : « Pour savoir si une compétence peut être exercée à distance, c’est binaire : soit elle peut l’être, soit elle ne peut pas l’être ». 

Pandémie : près de 50 % des travailleurs québécois souffrent d’un niveau élevé de détresse psychologique 

Près de 50 % des travailleurs québécois souffrent d’un niveau élevé de détresse psychologique selon une étude rendue publique aujourd’hui par une équipe de chercheurs dirigée par Caroline Biron, professeure au Département de management et directrice du Centre d’expertise en gestion de la santé et de la sécurité du travail. 

Les effectifs d’étudiants internationaux dans les programmes d’études postsecondaires avant la COVID-19 

Au cours des dix dernières années, les universités et les collèges canadiens sont devenus de plus en plus cosmopolites. Les étudiants internationaux représentaient 14,7 % de l’effectif total au niveau universitaire en 2017-2018, en hausse par rapport au taux de 8,2 % enregistré en 2008-2009. Au niveau collégial, l’effectif d’étudiants internationaux a augmenté pour passer de 5,2 % à 13,2 % au cours de la même période. 

D’hier à aujourd’hui : taux de participation aux études collégiales et universitaires chez les 18 à 24 ans 

Une plus grande proportion de Canadiens de 18 à 24 ans fréquentait une université ou un collège en 2018-2019 qu’au début du siècle. Il est maintenant possible de consulter une nouvelle infographie intitulée « D’hier à aujourd’hui : taux de participation aux études collégiales et universitaires chez les 18 à 24 ans », laquelle est fondée sur les données de l’Enquête sur la population active. 

 

Avons-nous oublié quelque chose? Laissez un commentaire ci-dessous ou envoyez-nous un courriel à admin@orientaction.ca si vous avez des informations qui pourraient nous aider à rendre cet article encore meilleur! 

×
Latest Posts
  • 3 études qui ont attiré notre attention dans la semaine du 19 janvier 2020
  • 6 articles pour mieux comprendre la génération Z sur le marché du travail
  • 8 ressources pour mieux comprendre les troubles du spectre de l’autisme (TSA) et intervenir plus efficacement
  • 4 études qui ont attiré notre attention dans la semaine du 5 janvier 2020