fbpx
Bien-être intérieur brut
Ressources et formations

Bien-être intérieur brut

194vues

Voici le 4e et dernier volet de la série « résilience » : l’éducation et la formation continue au développement post-traumatique. Cette vision préventive relève pour le moment plus d’un rêve que d’une réalité. Cependant les données probantes sont en croissance avec des premiers résultats encourageants pour tous les publics. 

Grandir tout au long de la vie après un choc, comment cela pourrait-il s’apprendre? 

Le rapport 2007 de l’UNICEF indique que le bien-être subjectif des enfants canadiens, français, britanniques était dans le dernier tiers parmi 21 pays industrialisés, que celui des Pays-Bas et des pays scandinaves était classé en tête. 

Quels programmes ont été menés en France et au Canada pour relever le niveau? 

Le programme de développement affectif et social (Prodas) destiné aux enfants et mis en place en France vient du Québec. Le programme de formation aux compétences de résilience au travail conçu aux États-Unis concerne les adultes. Il semble exister un lien entre ces 2 programmes d’éducation d’une part et d’autre part de formation continue. Serait-il possible de conduire les enfants du cercle magique du Prodas au cercle vertueux du développement de carrière des adultes?  

Le gouvernement britannique s’est donné comme objectif éducatif d’améliorer le bien-être subjectif des enfants en les rendant heureux, capables et résilients. Mais comment tout cela s’apprend-il? Quelles sont les compétences à acquérir pour mieux faire face aux événements difficiles et ainsi aider au développement scolaire, professionnel et personnel tout au long de la vie? 

Le projet éducatif Prodas vise le renforcement de la conscience de soi, de la réalisation de soi et de l’autonomie psychosociale via l’acquisition de compétences dites psychosociales (CPS). Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (1993), une compétence psychosociale représente “…la capacité d’une personne à maintenir un état de bien-être subjectif qui lui permet d’adopter un comportement approprié et positif à l’occasion d’interactions avec les autres…”. Voilà une capacité qui peut intéresser les milieux scolaires et le monde du travail! Initialement conçues en Grande-Bretagne dans les années 1950 (Fortin, 2015), la notion de compétences sociales réapparaît en 1986 dans la charte d’Ottawa de l’OMS. Quel est le lien avec l’orientation et le développement de carrière? À partir de 1993, l’OMS cherche à promouvoir l’éducation à la santé globale positivec’est-à-dire le bien-être physique, psychique et sociale à travers le concept de compétences psychosociales (CPS). En counseling de carrièrenous cherchons précisément à aider nos clients à atteindre ce bien-être global que nous nommons développement biopsychosocial. La psychologie positive a démontré l’importance et la force adaptative du bien-être subjectif. Autrement dit les CPS augmentent la capacité développementale favorisant ainsi la santé à l’école et au travail. 

Le concept de résilience emprunté aux sciences physiques ne s’applique pas au sens strict dans les sciences humaines. En sciences physiquesla résilience est la capacité d’un objet déformé à retrouver sa forme initiale. L’être humain, en constante évolution, peut difficilement retrouver son état initial après un choc. Les études scientifiques sur la résilience ont commencé dans les années 1950 mais l’origine du concept se trouve dans les philosophies antiques du monde entier. Quant au concept de développement post-traumatique issu du mouvement de la psychologie positive il fait référence à un processus de mieux-être subjectif à la suite d’un psychotrauma. Ce concept ajoute l’idée de bond en avant et l’idée de prospérité intérieure, prospérité intérieure provoquée par une attitude positive face au trauma. Il s’agit donc d’un processus de “redondance” qui s’appuie à la fois sur une dynamique de rebond (réactivité positive) et sur une nouvelle croissance (abondance de nouvelles ressources psychologiques). 

Enseigner la redondance aux enfants et aux adultes intéressés reviendrait à les aider à se préparer à l’inévitable adversité ainsi qu’à soutenir préventivement leur développement post-traumatique tout en optimisant leur développement tout court. 

Nos clients préparés à rebondir accèdent-ils à un meilleur équilibre après un événement difficile? Font-ils mieux face à une transition subie dans l’adversité ou une étape de carrière traumatisante? Il semblerait que oui pour la plupart d’entre eux selon Becker et Shatté. Faire face à l’adversité et trouver un nouvel équilibre à l’école ou au travail s’apprend. Il paraît donc judicieux de prévenir les symptômes de mal-être à l’école et au travail en développant des compétences préventives chez les jeunes comme chez les adultes pour favoriser force, adaptabilité et bien-être subjectif. 

Existe-t-il un programme de formation pour adultes aidant à rebondir et à grandir après les inévitables chocs qui ponctuent un parcours de formation et professionnel? 

Selon Becker et Shattéil est possible d’améliorer l’adaptabilité face à l’adversité qui se présentera et d’acquérir préventivement même à l’âge adulte des habiletés allant dans ce sens. Il est donc question d’une approche préventive reposant sur un programme de formation. Ces mêmes auteurs parlent de compétences de résilience. Quelles sont ces compétences de rebond et de croissance que nous pouvons peut-être transférer en partie à nos clients? Becket et Shatté dénombre 7 compétences utiles aux individus et aux entreprises. Les 7 éléments constitutifs de la résilience sont le calme, le self-control, la résolution de problème, la maîtrise, l’optimisme, l’empathie et la capacité à solliciter ou à apporter de l’aide. Ainsi les compétences de rebond et de croissance améliorent la résistance des individus et leur capacité à faire face aux situations difficiles notamment à l’école et au travail. 

Pour ceux qui ne bénéficient pas d’une culture familiale favorable, l’école reste le meilleur lieu d’apprentissage des compétences de bien-être. Aussiil existe une  

3e chance puisque ces compétences peuvent s’acquérir à l’âge adulte. Les compétences de rebond et de croissance s’apprennent à tout âge. Pourquoi ne pas tenter sa 4e chance en les apprenant pendant la retraite? Il n’est jamais trop tard et cet apprentissage pourrait optimiser un legs professionnel vers les pairs ou les juniors. 

Rappelons que le counseling de carrière en tant que ressource sociale participe au bien-être de la communauté autrement dit au bien-être intérieur brut du pays. 

Psychologue de l’éducation nationale Spécialité : Éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle dans un service public appelé Centre d’information et d’orientation à Marseille en France. Praticien français en counseling de carrière auprès de tout type de public, il a passé une année au Département d’orientation professionnelle de l’Université de Sherbrooke pour peaufiner ses compétences opérationnelles en qualité d’étudiant de 1er cycle. Il mesure chaque jour la portée transculturelle d’un counseling au service du développement de carrière et partage occasionnellement ses compétences en tant que formateur en Europe.
×
Psychologue de l’éducation nationale Spécialité : Éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle dans un service public appelé Centre d’information et d’orientation à Marseille en France. Praticien français en counseling de carrière auprès de tout type de public, il a passé une année au Département d’orientation professionnelle de l’Université de Sherbrooke pour peaufiner ses compétences opérationnelles en qualité d’étudiant de 1er cycle. Il mesure chaque jour la portée transculturelle d’un counseling au service du développement de carrière et partage occasionnellement ses compétences en tant que formateur en Europe.
Latest Posts
  • Bien-être intérieur brut
  • Un plan A aligné sur soi
  • Codéveloppement professionnel : il ne suffit pas de se réunir pour être intelligent ensemble
  • Gai-rire made in blue planet :