fbpx
mercredi, 23 octobre, 2019
Exploration des métiers avec les élèves
ÉducationRessources et formations

Exploration des métiers avec les élèves

359vues

Lorsque l’on questionne les élèves au sujet de leur orientation professionnelle, souvent ils répondent qu’ils ne savent pas quoi faire!  Ils mentionnent qu’ils ne connaissent pas les métiers qui existent donc ils ne savent pas quoi choisir.  Ils souhaitent être informés sur plusieurs métiers, ils veulent en savoir plus! 

Comment explorer plusieurs métiers de façon dynamique tout en proposant une activité qui a du sens pour les élèves? On ne peut pas faire des recherches sur des métiers indéfiniment, ni visionner des vidéos toutes les semaines, ni naviguer sur la multitude de sites existants, bien que ces outils nous soient d’une grande utilité dans notre profession.  De plus, il est difficile de répondre aux préférences de chacun. 

Après réflexion et quelques échanges avec des collègues, j’ai trouvé la formule qui a du sens au niveau de leur développement vocationnel, et qui serait suffisamment dynamique pour les élèves.  J’ai décidé de mettre en place une activité d’exploration des métiers sous la forme d’un colloque. L’objectif est de faire explorer les élèves selon leurs champs d’intérêts. 

Première étape 

Il faut trouver des professionnels œuvrant dans différents secteurs d’activité.  Afin de m’assurer de la représentativité de tous les secteurs, et de répondre aux différents intérêts des élèves, je me suis basée sur la classification Cursus pour la recherche de mes conférenciers-professionnels.  J’ai fait le choix de jumeler deux conférenciers d’un même secteur pour une période de 75 minutes.  Par exemple, un urbaniste jumelé à un technicien en génie civil, un dentiste et un infirmier, un psychologue et un travailleur social, etc. 

J’ai pris cette décision de jumeler deux professionnels ensemble, car je trouvais qu’il serait sans doute difficile de recruter des travailleurs qui viennent présenter leur travail pendant une période de 75 minutes, ce ne sont pas des conférenciers, alors qu’un 35 minutes c’est moins intimidant pour eux.  Cela permet aux élèves d’explorer deux métiers d’un même secteur professionnel. 

Deuxième étape 

Il faut planifier l’inscription des élèves aux conférences. Par souci d’équité, j’ai décidé d’effectuer les inscriptions pendant l’heure du dîner selon le niveau des élèves.  Les élèves de la 5e secondaire avaient la priorité dans les choix pour les deux premiers midis d’inscription, ensuite les élèves de la 4e secondaire, et pour terminer les élèves de la 3e secondaire. Les élèves de la 3e secondaire comprennent bien l’importance de la priorité accordée aux élèves de la 4e et de la 5e secondaire. 

La journée de l’activité 

Les élèves reçoivent leurs coupons-conférences indiquant leur choix de conférence, le local et l’heure.  Au terme de leurs après-midis, ils auront exploré quatre métiers reliés à leurs champs d’intérêts. 

Retombées 

Chaque année, j’ai l’habitude de faire remplir un questionnaire aux élèves afin de connaître leur projet après le secondaire. 

Ex. :  admission au cégep, en formation professionnelle, etc. 

Dans ce même questionnaire, je leur demande également quelles activités les a le plus aidé à choisir leur orientation scolaire et professionnelle.  Depuis que je fais cette activité, la très grande majorité des élèves mentionne cette activité comme étant la plus marquante quant à leur prise de décision. 

Je me suis aperçue que, depuis que les élèves vivent cette activité et que je les rencontre en individuel, ils sont en mesure de mieux identifier leurs intérêts ou leurs non-intérêts. Ils ont une meilleure connaissance de soi et du marché du travail.  Le fait d’entendre des professionnels expliquer leur cheminement scolaire, pas toujours linéaire, et leur doute quant à leur décision professionnelle permet aux élèves de comprendre qu’il n’y a pas seulement un chemin possible dans la vie et qu’il n’y a pas seulement un seul métier fait pour eux! 

Toujours aussi dynamique et passionnée par le domaine de l’orientation, Marie-Josée Sauvé œuvre dans le domaine de l’éducation depuis 20 ans à titre de conseillère d’orientation à Saint-Jérôme. Elle est détentrice d’une maîtrise en carriérologie ainsi que d’un baccalauréat en information scolaire et professionnelle de l’UQAM. Réfléchie et positive, elle s’intéresse au développement du plein potentiel de chaque personne. En 2015, elle a été récipiendaire de la première étoile orientante au colloque de l’AQISEP pour son projet 1001 métiers, 1001 passions.
×
Toujours aussi dynamique et passionnée par le domaine de l’orientation, Marie-Josée Sauvé œuvre dans le domaine de l’éducation depuis 20 ans à titre de conseillère d’orientation à Saint-Jérôme. Elle est détentrice d’une maîtrise en carriérologie ainsi que d’un baccalauréat en information scolaire et professionnelle de l’UQAM. Réfléchie et positive, elle s’intéresse au développement du plein potentiel de chaque personne. En 2015, elle a été récipiendaire de la première étoile orientante au colloque de l’AQISEP pour son projet 1001 métiers, 1001 passions.
Latest Posts
  • Exploration des métiers avec les élèves