fbpx
Des idées théoriques et pratiques pour le développement et le counseling de carrière
Ressources et formations

Des idées théoriques et pratiques pour le développement et le counseling de carrière

L’ouvrage Théories et modèles orientés sur la carrière : des idées pour la pratique est une traduction adaptée de l’ouvrage d’origine Career Theories and Models at Work : Ideas for Practice, édité par Nancy Arthur, Roberta Borgen (Neault) et Mary McMahon. Il contient 43 chapitres sur les théories et modèles définissant la pratique contemporaine du développement de carrière. Ces chapitres sont rédigés par 60 personnes chercheuses et praticiennes reconnues et engagées en développement et counseling de carrière dans différents pays et continents : Australie, Canada, Angleterre, Finlande, Inde, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud et États-Unis.  

Lien vers la vidéo

TRADUIRE, C’EST AUSSI ADAPTER AVEC EXPERTISE 

C’est ici la rencontre entre la pensée populaire et l’application raisonnée :  

  • Traduire un livre de l’anglais au français. Facile, ça! Tu le fais ou tu le donnes à une firme de traduction, non? Suffit de trouver… l’équivalent. 
  • En fait, ça dépend. Et c’est un peu plus compliqué que cela. Une traduction littérale n’est pas nécessairement une traduction de sens! Il faut d’abord se poser les questions suivantes : à qui s’adresse-t-on et de quoi traite-t-on au juste?  

Nous traitons de notions, de concepts, de modèles, de théories du développement de carrière, un champ de pratique et de recherche qui se compose de plusieurs façons de penser et de concevoir l’individu et les groupes en actions de carrière en interaction avec leurs mondes. Et l’on s’adresse à des étudiant-e-s, des praticien-ne-s, des professeur-e-s et des chargé-e-s de cours universitaires d’une communauté professionnelle donnée, puis ultimement des décideuses et des décideurs publics qui, souhaitons-le, cherchent à appuyer leurs décisions sur des conceptions sérieuses et rigoureuses.  

À ce moment, il faut plus qu’une traduction, il faut une traduction qui soit adaptée. Adaptée à quoi? Au « monde » dans lequel seront déposés tous ces savoirs pour qu’ils puissent avoir un écho pertinent. Il faut des personnes habituées à jongler avec les théories, à leur donner une portée pratique sans prendre le risque de leur faire perdre leur sens théorique. À la manière d’une personne conseillère d’orientation, en pleine entrevue, il faut savoir refléter (plus que formuler) ce que les auteurs et les autrices ont pris soin de nous partager, leurs regards et leurs résultats, et ce, de la manière qui soit la plus empathique et respectueuse de leur propos. La traduction de l’ouvrage Théories et modèles orientés sur la carrière : des idées pour la pratique a été revue et ajustée par une équipe de dix expert-e-s universitaires, principalement par des professeur-e-s, de l’Amérique du Nord et de l’Europe, spécialisés dans le champ du développement et du counseling de carrière.  

Nous vous invitons à vous inscrire au lancement de cet ouvrage qui aura lieu en ligne le 24 août prochain de 12h à 13h15.

Et comme nous entrons dans une troisième décennie de ce 21e siècle, il faut prendre en compte une écriture épicène. Et cela, de l’anglais au français, ce n’est pas si simple. En anglais, c’est moins genré. En français, non seulement cela l’est, mais historiquement, c’est conventionné par une dominance masculine. Par exemple, si l’on rapporte que huit femmes et deux hommes exercent le conseil d’orientation en entreprise, alors « ils » sont dix « conseillers » à le faire. Par l’écriture épicène, on vise une écriture non genrée (p. ex. : elles et ils sont dix personnes conseillères), sinon qui prend en compte les deux genres (p. ex. : ces conseillers et ces conseillères, ou alors ces conseiller-ère-s. La traduction de l’ouvrage Théories et modèles orientés sur la carrière : des idées pour la pratique a été revue et ajustée au travers de tous ses chapitres et autres contenus afin de respecter des principes d’écriture épicène.  

Également, la francophonie se constitue de pays de tous les continents. Selon les pays, les provinces, les territoires ou autres délimitations démographiques et culturelles, un même terme peut prendre différents sens, tout comme un terme peut en avoir un différent d’un endroit à l’autre… Il faut prendre en compte les usages langagiers culturels, et il y a les habitudes d’usage. Par exemple, au Québec, on parlera d’un « consultant » comme la personne professionnelle qui travaille à son compte ou en cabinet-conseil au service d’une organisation, alors qu’en Europe le même terme renvoie à la personne qui consulte, la cliente, le client. À cet égard, il faut que les expert-e-s de l’adaptation de la traduction initiale de l’ouvrage échangent sur le sens des mots selon les a priori langagiers culturels des lectrices et des lecteurs.  

 

DES THÉORIES ET DES MODÈLES POUR VOTRE PRATIQUE  

Le monde évolue et change, constamment! C’est dans l’ordre naturel des choses. Il en va de même pour les théories et les modèles du développement de carrière. Ou bien celles et ceux en place sont amené-e-s à être révisé-e-s, réévalué-e-s et complété-e-s pour s’ajuster à de nouvelles réalités contemporaines (sociales, politiques, culturelles, technologiques, économiques, etc.), ou bien de nouvelles théories et de nouvelles pratiques émanent de ces transformations sociales. Que l’on s’inspire d’approches traits-facteurs, développementales, sociocognitives et de prises de décision, constructivistes ou encore socioculturelles et contextuelles, nous en faisons usage ici et aujourd’hui, avec les clientèles, les problématiques et les enjeux qui se vivent dans le moment présent.

Dans l’ouvrage Théories et modèles orientés sur la carrière : des idées pour la pratique, vous pourrez très bien reconnaître au travers des 43 chapitres des conceptions qui ont su traverser le temps et s’adapter, ainsi que d’autres plus en émergence.  

Ce travail de traduction adaptée a été mené sous la direction du professeur Louis Cournoyer (Université du Québec à Montréal), avec l’appui des collègues Patricia Dionne (Université de Sherbrooke), Philippe Jacquin (Université de Moncton), Shékina Rochat (Université de Lausanne) et Simon Viviers (Université Laval). D’autres universitaires francophones spécialisés dans le champ de l’orientation professionnelle et du développement de carrière ont également contribué à la double validation et adaptation de chacun des 43 chapitres de l’ouvrage. Ces personnes sont Lise Lachance (Université du Québec à Montréal), Sabruna Dorceus (Université de Sherbrooke), Liette Goyer, Émilie Giguère et Michel Turcotte (Université Laval), ainsi que Jonas Masdonati et Jérôme Rossier (Université de Lausanne). À cela s’ajoute la collaboration de Dominic Daoust et de Viviane Poirier (Université du Québec à Montréal) pour des avis de révision complémentaire, de même que de Kokou Atitsogbe (Université de Lausanne), Joseph Bomda (Université N’Gaoundéré), de Saiban Bakouan (Université Norbert Zongo, de Koudougou), Samia Ben Youssef Mnif (Université de Tunis), puis de Nicolas Dardenne (conseiller d’orientation belge) pour des précisions sur les titres, les formations et les pratiques dans différents pays de la francophonie mondiale.   

Chacun des chapitres respecte la même séquence de présentation :  

  1. Un survol de la théorie ou du modèle vous permettant de bien saisir dans quelle perspective, par quelles lunettes conceptuelles, vous vous engagez à comprendre l’individu, les relations, voire le monde en regard du développement et du counseling de carrière. 
  2. Une illustration pratique accompagnée d’une intervention possible, de manière à pouvoir mieux vous représenter comment peuvent se placer les différentes conceptions et notions théoriques présentées. L’illustration s’accompagne d’idées pour la pratique de l’intervention.
  3. Les références. Mais à quoi peuvent « pratiquement » servir les références? Bien d’abord, cela assure certains appuis théoriques et empiriques derrière la construction des théories et des modèles. Ensuite, imaginez que vous appréciez grandement un modèle particulier, n’aimeriez-vous pas avoir des pistes de référence pour en savoir plus?
  4. Des points de pratique qui sont en fait cinq principes phares à retenir. Ce sont, en somme, les idées principales. Donc, vous pouvez amorcer votre lecture uniquement par cette fin de chapitre, afin de voir si cela résonne suffisamment pour vous engager dans une lecture complète.

Une plus-value intéressante de la traduction adaptée Théories et modèles orientés sur la carrière : des idées pour la pratique porte sur un survol de différents pays et différentes régions de la francophonie mondiale afin de repérer quels sont les titres professionnels, ainsi que les types de formations et d’exercices que l’on retrouve sur le plan de la pratique du conseil de développement de carrière et d’orientation. Ses auteurs et autrices ont su aller chercher le soutien d’enseignant-e-s et de professionnel-le-s du champ de l’orientation et du développement de carrière de différents continents afin de mieux distinguer et discerner ces éléments. Cela vous offre, comme lectrice, comme lecteur, une occasion de parcourir en quelques pages une synthèse de la pratique ici et ailleurs dans le monde.   

C’ÉTAIT VOTRE DEMANDE! C’EST MAINTENANT VOTRE RESSOURCE !

La traduction adaptée dont il est question ici répond à une demande, soit celle de personnes étudiantes et praticiennes qui, sur les réseaux sociaux, à la sortie de la version originale anglaise, ont demandé, avec insistance, qu’une traduction puisse être faite pour la communauté francophone à travers le monde. À cet égard, il faut reconnaître et remercier le CERIC pour son écoute et son engagement pour la communauté du développement de carrière et de l’orientation professionnelle, au Canada, mais également ailleurs dans le monde. Le CERIC a su mobiliser son équipe interne, aller chercher des ressources à l’externe, puis des « champions » pour contribuer au financement et à la valorisation de cet ouvrage de manière à ouvrir les espaces de dialogue et d’apprentissage au sein de cette communauté. Vous pourrez en savoir plus au fil de votre lecture.  

Et voilà! Pour le reste, bien c’est à vous de voir… ou plutôt… de lire!  

Professeur-chercheur en counseling et développement de carrière à l’UQAM, Louis Cournoyer s’intéresse aux pratiques professionnelles des personnes conseillères en orientation et développement de carrière.
×
Professeur-chercheur en counseling et développement de carrière à l’UQAM, Louis Cournoyer s’intéresse aux pratiques professionnelles des personnes conseillères en orientation et développement de carrière.
Latest Posts
  • Des idées théoriques et pratiques pour le développement et le counseling de carrière