fbpx
Visa Destination Emploi : un projet de collaboration Québec-Belgique
Ressources et formations

Visa Destination Emploi : un projet de collaboration Québec-Belgique

Ce projet s’adresse aux jeunes provenant de milieux défavorisés. Il a été implanté au Québec dans des entreprises d’insertion, ainsi que dans le milieu scolaire pour les élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA).

Les titres de nos articles précédents étaient :

  • Visa Destination Emploi : Favorise l’insertion en emploi
  • L’approche Visa Destination Emploi soutient la motivation

Dans ces articles nous avons présenté, entre autres sujets, l’impact du Visa Destination Emploi sur le sentiment d’efficacité personnelle et la motivation à s’impliquer dans un parcours vers l’emploi, ainsi que l’effet de cette approche sur la qualité des emplois obtenus par les participants.

Un nouveau volet vient de s’ouvrir au Québec. Le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de Laval s’est associé au centre de formation l’Impulsion du Centre de services scolaire de Laval pour permettre à des jeunes provenant de milieux défavorisés d’obtenir leur Visa Destination Emploi, dans lequel il y aura la reconnaissance d’unités scolaires au moyen de stages qui seront reliés à des métiers semi-spécialisés. Ce modèle impliquant la reconnaissance des acquis par le milieu scolaire est aussi utilisé à l’Atelier Spécialisé les Moulins. La plupart des participants de cette entreprise d’insertion sont des décrocheurs qui avaient de la difficulté à composer avec l’école. La reconnaissance scolaire dans leur Visa ajoute à leur fierté.

Voici la version belge, dont le nom est : Visa pour l’emploi.

Inspiré par l’expérience de Daniel Poulin et insufflé par Willy Wastiau, directeur d’un centre psycho-médico-social (CPMS) desservant des établissements scolaires de l’enseignement, organisé par la Communauté française de Belgique (Wallonie Bruxelles Enseignement, ou encore WBE), le projet « Visa pour l’emploi » vise à :

  • apprendre aux élèves à s’autoévaluer pour mieux se connaître;
  • aider les jeunes à valoriser leurs compétences sur le marché de l’emploi;
  • aider les employeurs à trouver des travailleurs correspondant à leurs attentes.

En 2020-2021, huit écoles d’enseignement qualifiant participent à ce projet, soutenues par le Service général de l’Enseignement de WBE : les Athénées Royaux de Bruxelles 2, Jumet, Liège Atlas et Visé-Glons, l’Athénée Royal Gatti de Gamond et l’Athénée Royal Verwée de Bruxelles, l’Institut technique de Morlanwelz et l’Institut technique de Rance.

Comment Visa pour l’emploi fonctionne-t-il?

Qu’il concerne tous les élèves du troisième degré qualifiant ou quelques sections de l’établissement, Visa pour l’emploi débute en cinquième année pour se terminer en fin de degré par la remise à chaque élève d’un document reprenant une triple évaluation de ses compétences socioprofessionnelles : par son lieu de stage, par ses professeurs de l’option de base groupée et par lui-même. Ce document pourra lui servir de base lors de ses entretiens d’embauche.

Les compétences évaluées sont de trois ordres :

  • éthique (assiduité, respect des normes de sécurité, respect de l’environnement de travail, sens des responsabilités et disponibilité);
  • sociabilité (gestion des émotions, relation avec autrui, savoir-vivre et présentation);
  • ressources personnelles (esprit d’initiative, autonomie, communication, adaptabilité).

Entre le début du troisième degré et la remise du Visa, l’élève aura eu l’occasion de participer à des ateliers sur l’autoévaluation, l’estime de soi, la communication avec le personnel de l’entreprise, etc. Ces ateliers sont organisés par la personne-ressource Visa et le Centre PMS de l’école.

Dans le processus, l’évaluation par les professeurs des cours techniques et pratiques et l’autoévaluation ont lieu une première fois avant les stages. Leur comparaison fait l’objet d’une analyse et parfois d’un réajustement, en mode individuel ou en mode collectif avec la personne-ressource Visa et éventuellement un membre du CPMS. Après les stages, la triple évaluation patron-professeurs-élève fait également l’objet d’un travail en groupe ou en mode individuel.

Qu’en disent les élèves?

Visa pour l’emploi a été évalué auprès de 88 élèves à la fin de l’année scolaire 2018-2019. Les réponses positives totalisent 84 %! De plus, 64 % des réponses sont « Bien » ou « Excellent » même! Justement une excellente raison pour disséminer ce projet!

Pourquoi ne pas partager nos expériences et nos pratiques?

Une collaboration entre les différents intervenants du Québec et de la Belgique permettra de bonifier l’outil Visa, au grand profit des élèves et des jeunes participants.

Ce projet de collaboration débutera en janvier 2021 et il s’étendra sur quelques années. Les centres de formation et les CJE du Québec intéressés peuvent communiquer avec :

Daniel Poulin : poulin_daniel@videotron.ca

Renée Chartier : rchartier@asmformation.com

Sabine Haot pour le groupe de travail Visa WBE : sabine.haot@cfwb.be


Autres publications de ces mêmes auteurs :

Daniel Poulin c.o. travaille dans le domaine de l’employabilité depuis plus de trente ans, il a développé plusieurs projets dont : Bilan de Compétences-Portfolio pour une clientèle éloignée du marché du travail, projet pour lequel il a reçu un prix d’excellence, ainsi qu’une approche innovatrice afin de lutter contre le décrochage scolaire chez les adultes (prix service). Il a donné des conférences au niveau national et international et il agit à titre d’expert en bilan de compétences. Il est l’auteur principal du Visa Destination Emploi. Renée Chartier, M.B.A est présidente directrice générale d’ASLM, une entreprise d’insertion à but non lucratif, ainsi que présidente du Centre local de développement économique des Moulins (CLDEM). Elle a obtenu plusieurs prix de reconnaissance à la suite de son implication dans la communauté, autant au niveau de l’entrepreneuriat que dans le milieu communautaire. Elle a également donné des conférences à l’Université du Québec à Montréal sur l’impact du Visa Destination Emploi. Sabine Haot a été professeure de mathématique pendant près de vingt ans, puis directrice d’un établissement d’enseignement secondaire de Wallonie Bruxelles Enseignement (WBE) pendant quatorze ans. Elle est actuellement chargée de mission auprès du Service général de l’enseignement de WBE. Ses missions vont de la gestion de la Cellule européenne de WBE à l’expertise au niveau des titres et fonctions des enseignants. Elle est notamment chargée de piloter le projet Visa pour l’emploi, construit sur le modèle de Visa Destination Emploi.
×
Daniel Poulin c.o. travaille dans le domaine de l’employabilité depuis plus de trente ans, il a développé plusieurs projets dont : Bilan de Compétences-Portfolio pour une clientèle éloignée du marché du travail, projet pour lequel il a reçu un prix d’excellence, ainsi qu’une approche innovatrice afin de lutter contre le décrochage scolaire chez les adultes (prix service). Il a donné des conférences au niveau national et international et il agit à titre d’expert en bilan de compétences. Il est l’auteur principal du Visa Destination Emploi. Renée Chartier, M.B.A est présidente directrice générale d’ASLM, une entreprise d’insertion à but non lucratif, ainsi que présidente du Centre local de développement économique des Moulins (CLDEM). Elle a obtenu plusieurs prix de reconnaissance à la suite de son implication dans la communauté, autant au niveau de l’entrepreneuriat que dans le milieu communautaire. Elle a également donné des conférences à l’Université du Québec à Montréal sur l’impact du Visa Destination Emploi. Sabine Haot a été professeure de mathématique pendant près de vingt ans, puis directrice d’un établissement d’enseignement secondaire de Wallonie Bruxelles Enseignement (WBE) pendant quatorze ans. Elle est actuellement chargée de mission auprès du Service général de l’enseignement de WBE. Ses missions vont de la gestion de la Cellule européenne de WBE à l’expertise au niveau des titres et fonctions des enseignants. Elle est notamment chargée de piloter le projet Visa pour l’emploi, construit sur le modèle de Visa Destination Emploi.
Latest Posts
  • Visa Destination Emploi : un projet de collaboration Québec-Belgique