fbpx
L’approche Visa Destination Emploi soutient la motivation
Ressources et formations

L’approche Visa Destination Emploi soutient la motivation

278vues

L’article précédent portait sur le «Visa Destination Emploi» : Favorise l’insertion en emploi 

Actuellement, il y a deux entreprises d’insertion qui utilisent cette approche. Elle est en implantation dans deux commissions scolaires pour les élèves en FMS (Formation à un métier semi-spécialisé) et en FPT (Formation préparatoire au travail). Ainsi que dans neuf écoles en Belgique. Nous pensons que cette approche pourrait aussi être utilisée par des organismes en employabilité en collaboration avec les entreprises afin de permettre à des jeunes et aux immigrants de faire leurs premiers pas sur le marché du travail.  

Notre organisation l’Atelier Spécialisé des Moulins (ASLM) est une entreprise d’insertion spécialisée dans le rembourrage. Dans cet article, nous traiterons (en lien avec la motivation) : 

  • de l’espoir  
  • de l’importance de l’environnement 
  • de l’évaluation 
  • du sentiment d’efficacité personnelle 
  • de l’impact du temps sur la motivation 

Dès l’entrevue d’embauche à ASLM, nous prenons le temps d’expliquer le programme et de montrer des exemples (sans nom et photo brouillée) du «Visa Destination Emploi». Le participant remarquera des éléments qui intéressent les employeurs, par exemple : 

  • ce qu’un participant donné est capable de réaliser comme tâches   
  • les outils et équipements qu’il a utilisés  
  • les évaluations en lien avec son savoir-être

Le tout confirmé par l’ASLM, à la suite à cette visualisation, nos futurs participants croient qu’ils pourront améliorer leur sort sur le marché du travail. Cet espoir développe l’énergie motivationnelle qui provoquera l’impulsion nécessaire à l’engagement dans un parcours vers l’emploi et il donnera une direction à leurs efforts à venir. 

Lors de cette entrevue, chacune des personnes est en mesure de savoir sur quoi elle sera évaluée et ainsi de décider si elle veut vraiment s’engager. Nous informons aussi les nouveaux participants qu’ils seront évalués à trois reprises pendant leur parcours. Une entente claire et précise aide les participants à s’engager et à se mobiliser dans un parcours qui vise le développement de leur employabilité. Le «Visa Destination» Emploi devient un projet concret.   

Notre défi est de nourrir cette motivation pendant les 26 semaines du programme. Nos clients sont considérés comme éloignés du marché du travail, plusieurs ont une faible estime d’eux-mêmes, ce qui est le résultat de plusieurs échecs passés. Il sera important de mettre en place un environnement sécuritaire dans lequel ils apprendront de façon progressive les tâches à réaliser tout en ayant le soutien des superviseurs et des intervenants. Ceux-ci auront comme préoccupation d’identifier les bons coups, les accomplissements et de féliciter les participants le plus souvent possible, ce qui aura un effet positif sur leur perception d’eux-mêmes et leur donnera confiance en leur capacité à réussir. De plus, le recrutement étant à entrées et sorties variables, les nouveaux ont l’occasion de visualiser les performances des participants plus expérimentés, d’échanger avec eux et de constater que l’évolution est possible (les travailleurs en entreprise pourraient jouer ce rôle). Ils perçoivent qu’ils peuvent avoir du contrôle sur le déroulement de leur parcours afin d’arriver à un dénouement heureux, qui est la réinsertion en emploi. Ils ne se voient plus comme des exclus du marché du travail, mais comme des prospects à l’emploi, ce qui est un élément important pour le développement du sentiment d’efficacité personnelle et de la motivation.  

Nous pensons que réussir s’apprend, cela devient possible lorsque le participant s’approprie ses succès. L’environnement qui favorise la réalisation de soi est une condition gagnante afin de permettre à nos participants de développer leur motivation à entrer dans l’action. Chaque action aura un nouvel impact sur le sentiment d’efficacité personnelle de chacun. Il y a donc un lien entre la motivation et le sentiment d’efficacité personnelle, qui se développera tout au long de leur parcours vers l’emploi. Voici un commentaire de Stéphane : «Les évaluations m’ont permis de voir mes améliorations qui ont été faites d’une fois à l’autre. Pour moi, ces évaluations démontrent aussi l’engagement de l’équipe permanente à vouloir m’aider à faire mieux». 

La dimension temps est une caractéristique importante de la motivation. Dans le quotidien les participants peuvent oublier leur objectif d’obtenir un «Visa Destination Emploi». qui est pour eux la clé vers l’emploi. Les trois évaluations formelles permettent à chacun des participants de s’arrêter et de se recadrer.   

 

Objectifs de l’évaluation pour les participants :  

  • faire le point sur leur parcours  
  • développer leur sentiment d’efficacité personnelle, par une appropriation de leurs réalisations  
  • développer leur sentiment d’efficacité personnelle par les commentaires positifs et constructifs des intervenants et des superviseurs  
  • reconnaître leurs responsabilités vis-à-vis de leur rendement couvrant la période d’évaluation  
  • permettre aux participants de construire un plan correcteur pour la prochaine période d’évaluation.  

 

L’évaluation est quotidienne. Elle est faite par les intervenants et les superviseurs. Cependant, l’évaluation formelle représente un temps d’arrêt, un moment privilégié permettant aux participants de prendre du recul et de faire une réflexion structurée sur leurs attitudes et leurs comportements pendant la période d’évaluation. Cette réflexion débute avant même l’évaluation formelle puisque chacun des participants doit compléter son auto-évaluation couvrant la période évaluée, et ce, avant la rencontre d’évaluation. Chacun des participants prend donc une part active à la démarche d’évaluation, voici le commentaire de Bénédicte : «Les évaluations m’ont permis d’avoir un esprit critique sur moi-même pour apprendre à me surpasser sans être trop sévère envers moi-même». 

Au cours des évaluations, les participants prennent conscience de leurs forces et de leurs difficultés. Ils sont amenés à faire des liens entre les items évalués et leur objectif d’emploi. Ils sont donc entraînés à parler de leurs connaissances acquises, de l’expertise technique développée (les tâches qui sont contrôlées par le participant) ainsi que de leurs attitudes et leurs comportements, en faisant des liens avec ce qui pourrait être transféré dans leur futur emploi. Ils constatent que leurs actions ont un impact sur leur niveau d’employabilité tout en développant leur confiance en eux. À la fin de la rencontre, le participant rédige le plan d’action (il s’agit un moment d’engagement et de contrôle sur l’avenir) en vue d’améliorer certaines attitudes et certains comportements ciblés qui seront réévalués lors de la prochaine rencontre. À cet effet, voici un commentaire de Noémi: «Les évaluations m’ont motivé à vouloir travailler personnellement sur moi-même pour régler certaines problématiques». Le plan d’action ne sert pas seulement aux situations méritant une amélioration. Pour le participant qui a excellé, le plan d’action servira à consolider ses acquis. Nous concluons la rencontre en demandant au participant une rétroaction sur l’activité qu’il vient de vivre, ce qu’il en retient, et ce, toujours dans un esprit de relation d’aide et en faisant le lien avec le temps qu’il reste avant sa prochaine évaluation. De cette façon, il est possible de scinder le temps du parcours en trois parties, avec un espace-temps plus court, il sera plus facile pour le participant de se motiver en vue de canaliser ses efforts pour la prochaine période d’évaluation. Le participant est très conscient que ses efforts seront publicisés dans son «Visa Destination Emploi» via chacune des évaluations. Il est à construire son Visa.  

Les participants ont trouvé la motivation nécessaire pour prendre en charge leur parcours. Le fait d’avoir participer à la construction de leur «Visa Destination Emploi» permet à tous les participants de reconnaître leurs compétences comme travailleur et d’améliorer leur vocabulaire en fonction de leur cible d’emploi. Les succès entraînent de la fierté et de la confiance. En fin de parcours, ils seront capables de présenter ce qu’ils peuvent apporter comme contribution à une entreprise, le tout confirmé dans leur «Visa Destination Emploi», ce qui explique qu’ils obtiennent des emplois qui leur semblaient inaccessibles. 

 

En 2016, le «Visa Destination Emploi» a été souligné par l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec (OCCOQ), dans le Mémoire : pour une politique de la réussite éducative. En 2019, le «Visa Destination Emploi» a reçu le premier prix de l’AQISEP et lors de la fête de la reconnaissance de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), le premier Prix «les Étoiles orientantes» (Visa Destination Emploi) a été souligné dans le cadre des prix et des distinctions par les professeurs et les chargés de cours. 

 

Dans le prochain article, nous traiterons de l’utilisation du «Visa Destination Emploi» pour la recherche d’emploi et l’impact de cet outil sur les employeurs potentiels. 

 

Pour plus d’information concernant le «Visa Destination Emploi», vous pouvez communiquer avec les auteurs : 

Daniel Poulin : poulin_daniel@videotron.ca 

Renée Chartier : renee.chartier@usherbrooke.ca  

 

Bibliographie 
Daniel Poulin c.o. travaille dans le domaine de l’employabilité depuis plus de trente ans, il a développé plusieurs projets dont : Bilan de Compétences-Portfolio pour une clientèle éloignée du marché du travail, projet pour lequel il a reçu un prix d’excellence, ainsi qu’une approche innovatrice afin de lutter contre le décrochage scolaire chez les adultes (prix service). Il a donné des conférences au niveau national et international et il agit à titre d’expert en bilan de compétences. Il est l’auteur principal du Visa Destination Emploi. Renée Chartier, M.B.A est présidente directrice générale d’ASLM, une entreprise d’insertion à but non lucratif, ainsi que présidente du Centre local de développement économique des Moulins (CLDEM). Elle a obtenu plusieurs prix de reconnaissance à la suite de son implication dans la communauté, autant au niveau de l’entrepreneuriat que dans le milieu communautaire. Elle a également donné des conférences à l’Université du Québec à Montréal sur l’impact du Visa Destination Emploi.
×
Daniel Poulin c.o. travaille dans le domaine de l’employabilité depuis plus de trente ans, il a développé plusieurs projets dont : Bilan de Compétences-Portfolio pour une clientèle éloignée du marché du travail, projet pour lequel il a reçu un prix d’excellence, ainsi qu’une approche innovatrice afin de lutter contre le décrochage scolaire chez les adultes (prix service). Il a donné des conférences au niveau national et international et il agit à titre d’expert en bilan de compétences. Il est l’auteur principal du Visa Destination Emploi. Renée Chartier, M.B.A est présidente directrice générale d’ASLM, une entreprise d’insertion à but non lucratif, ainsi que présidente du Centre local de développement économique des Moulins (CLDEM). Elle a obtenu plusieurs prix de reconnaissance à la suite de son implication dans la communauté, autant au niveau de l’entrepreneuriat que dans le milieu communautaire. Elle a également donné des conférences à l’Université du Québec à Montréal sur l’impact du Visa Destination Emploi.
Latest Posts
  • L’approche Visa Destination Emploi soutient la motivation
  • Visa Destination Emploi: Favorise l’insertion en emploi