fbpx
samedi, 21 septembre, 2019
Une invitation à la sagesse du bouddhisme pour clarifier nos choix de carrière
Ressources et formations

Une invitation à la sagesse du bouddhisme pour clarifier nos choix de carrière

261vues

Né il y a quelque 2500 ans, le bouddhisme demeure d’une incroyable  modernité tant il nous propose, avec puissance et acuité, de mieux comprendre notre vraie nature afin de la révéler à nous-mêmes et aux autres (Landaw et Bodian 2007 ; Losier, 2008).  Son intention consiste à nous permettre de nous détacher progressivement de l’emprise qu’a notre ego sur nos choix et nos perceptions afin de nous aider à atteindre un plus haut niveau de sagesse et cela pour que nous puissions poser des gestes qui soient davantage en accord avec notre soi profond. De toute évidence, les liens avec l’orientation professionnelle s’imposent, tandis que la connaissance de soi, l’introspection, l’individuation, la congruence et  l’authenticité y émergent avec force. Pour parvenir à un tel niveau de développement,  4 principes fondamentaux permettent de saisir l’essence même du bouddhisme (Landaw et Bodian 2007 ; Losier, 2008) :

  1. Toute forme d’existence est insatisfaisante et comporte une part de souffrance
  2. La cause de cette souffrance est à relier à l’attachement
  3. La souffrance cesse quand l’attachement s’estompe
  4. Une voie peut permettre de faire disparaître les causes de la souffrance

Dans ce contexte, une solution consisterait donc à nous déraciner de l’attachement causé par l’excès de désir. L’enjeu ne se situerait pas dans la préférence, les intérêts et les souhaits exprimés, par exemple à l’égard d’une profession, mais davantage dans le rapport très fort (voire excessif) qui peut être entretenu à l’égard de ces désirs  (Landaw et Bodian 2007; Losier, 2008). En d’autres termes, et si on n’obtenait pas ce que l’on désire, que se passerait-il? La déception laisserait-elle alors la place à de la frustration et de la colère?

En orientation, il arrive que l’on s’attache depuis très longtemps à des conceptions  possiblement irréalistes de soi et vis-à-vis d’un métier désiré.  Mais alors, dans quelle mesure nos croyances à l’égard d’une profession n’entretiennent-elles pas notre ego au détriment de notre moi profond? Voilà une question fondamentale à laquelle la sagesse du bouddhisme nous invite à réfléchir.

Le 4e principe du bouddhisme énuméré plus haut conduit à ce qui est appelé le noble sentier octuple qui a pour objectif de nous aider à trouver les moyens de vivre une vie plus authentique (Dang Truc, 2005). Ce noble sentier comporte 8 caractéristiques (Landaw et Bodian, 2007),  qui symbolisent la totalité de l’existence humaine en tant que telle (Dang Truc, 2005). En orientation, ces 8 caractéristiques peuvent représenter tout autant de leviers d’interventions afin d’aider les individus  à adopter de nouvelles dispositions, tant à l’égard d’eux-mêmes que vis-à-vis de leur situation de carrière.  Étant impossible de développer ici chacun de ces leviers, je me contenterai de les nommer :

  1. La compréhension juste
  2. La pensée juste
  3. La parole juste
  4. L’action juste
  5. Les moyens d’existence justes
  6. L’effort juste
  7. L’attention juste
  8. La concentration juste

Tandis que 51 % à 60 % des individus qui font appel aujourd’hui à un conseiller d’orientation souffrent d’un niveau élevé de détresse psychologique en relation avec des difficultés de prise de décision (Multon et al., 2001; 2007), il apparaît que la sagesse du bouddhisme offre, en ce sens, de bien belles pistes d’investigation pour les conseillers d’orientation afin d’aider leurs clients à clarifier leur vraie nature et faire ensuite des choix qui soient plus en cohérence avec eux-mêmes.

 

Références :

Landaw, J., Bodian, S. (2012). Le bouddhisme pour les nuls. First.

Losier, A. M. (2008). La sagesse du bouddhisme appliquée au counseling de carrière.

Université du Québec à Montréal.

Multon, K. D., Heppner, M. J., Gysbers, N. C., Zook, C., Ellis‐Kalton, C. A. (2001). Client psychological distress: An important factor in career counseling. The career development quarterly, 49(4), 324-335.

Multon, K. D., Wood, R., Heppner, M. J., Gysbers, N. C. (2007). A cluster-analytic investigation of subtypes of adult career counseling clients: Toward a taxonomy of career problems. Journal of Career Assessment, 15(1), 66-86.

Truc, N. D. (2005). Une approche de la pensée bouddhique. Le Portique. Revue de philosophie et de sciences humaines.

 

Cet article est paru à l’origine sur le site Orientaction.ca le 24 mars 2016.

Après un MBA et plusieurs années passées dans des organisations en tant que gestionnaire et au développement d’affaires, Frédéric Piot a décidé de réorienter sa carrière dans le domaine de la relation d’aide en devenant conseiller d’orientation, profession qu’il exerce aujourd’hui dans le cadre d’une pratique privée. Frédéric s’intéresse particulièrement aux effets de la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) combinée à d’autres approches issues de la psychologie positive auprès d’individus qui sont confrontés à une impasse sur le plan professionnel.
×
Après un MBA et plusieurs années passées dans des organisations en tant que gestionnaire et au développement d’affaires, Frédéric Piot a décidé de réorienter sa carrière dans le domaine de la relation d’aide en devenant conseiller d’orientation, profession qu’il exerce aujourd’hui dans le cadre d’une pratique privée. Frédéric s’intéresse particulièrement aux effets de la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) combinée à d’autres approches issues de la psychologie positive auprès d’individus qui sont confrontés à une impasse sur le plan professionnel.
Latest Posts
  • Une invitation à la sagesse du bouddhisme pour clarifier nos choix de carrière
  • L’orienteur et le métier de conseiller d’orientation
  • De la responsabilité du conseiller d’orientation de prendre toute sa place
  • Quand l’attachement à notre esprit nous empêche de faire ce qui compte pour soi