fbpx
La souplesse psychologique, l’alliée indispensable du choix scolaire et professionnel
Ressources et formations

La souplesse psychologique, l’alliée indispensable du choix scolaire et professionnel

Bon nombre d’individus se maintiennent dans leurs difficultés liées à leur indécision vocationnelle parce qu’ils refusent d’être en contact avec les pensées et les émotions inconfortables qu’ils associent à leur situation. Adoptant alors des comportements basés sur de l’évitement, ils cherchent davantage à « se faire dire quoi faire » plutôt qu’à oser clarifier et s’engager en direction de ce qu’ils souhaitent vraiment et cela sans savoir d’avance ce que leurs actions vont donner.  

Alors que les c.o. ont vu leur mission se complexifier au fil du temps (Savickas, Nota, Rossier et al., 2010), ajoutant à leur rôle d’éducation au choix de métier, l’accompagnement au développement de la carrière chez l’adulte tout au long de sa vie (Hall, 1996 ; Littleton, Arthur et  Rousseau, 2000 ; Gingras, 2005), il apparaît qu’une telle évolution a donné lieu au développement de nombreuses stratégies  afin de permettre à ces derniers d’adapter leurs interventions  aux particularités d’une clientèle pour laquelle les ruptures et les remaniements de carrière se multiplient.  

En outre, tandis que 51 % à 60 % des individus qui consultent aujourd’hui des c.osouffrent d’un niveau élevé de détresse psychologique en relation avec des difficultés de prise de décision (Multon et al., 2001; 2007), il est question ici pour ces derniers d’aller au-delà de l’évaluation des caractéristiques de la personne afin d’être plus global et de prêter une attention particulière à ses croyances, ses émotions, ses pensées et ses comportements ainsi qu’à leurs conséquences au niveau des stratégies qu’elle met en place pour faire face, s’adapter et s’autoréguler (OCCOQ, 2010). 

Afin de soutenir leurs clients dans ce travail d’adaptation et d’autorégulation, les c.ogagneraient à intégrer l’approche d’acceptation et d’engagement (ACT) à leurs interventions. En effet, cette dernière cible le développement de la souplesse psychologique qui consiste à apprendre à ne plus se laisser paralyser par ses ressentis intérieurs de manière à réaligner ses pensées, ses émotions et ses actions en direction de ses valeurs.  L’ACT s’inscrit dans le courant de stratégies récentes et novatrices qui proposent  d’apprendre non pas à modifier le contenu des pensées et cela même si celles-ci apparaissent inadaptées et problématiques (Ngô,.2013) ou de fuir et d’éviter les émotions douloureuses (Vuille, 2007; 2014), mais plutôt de changer la nature même de la relation que nous entretenons avec nos pensées et nos émotions (MonestèsVillatte et al., 2011 ; Ngô,.2013), cela dans le but de réduire la capacité de nuisance de ces dernières (Schoendorff, Grand et Bolduc, 2011).   

Pour en savoir plus sur l’ACT, vous pouvez consulter une vidéo de formation en ligne qui souligne l’utilité de cultiver la souplesse psychologique pour aider les individus à sortir de leur indécision face à leurs choix scolaires et professionnels. Adresse : https://youtu.be/VTmXrU8-nAk

Note : cette vidéo constitue un préalable (non obligatoire) à la formation sur l’approche d’acceptation et d’engagement (ACT) en contexte de counseling de carrière qui est offerte en février et mars prochains à Québec et Montréal (voir les dates sur le site de l’AQPDDC). 

Après un MBA et plusieurs années passées dans des organisations en tant que gestionnaire et au développement d’affaires, Frédéric Piot a décidé de réorienter sa carrière dans le domaine de la relation d’aide en devenant conseiller d’orientation, profession qu’il exerce aujourd’hui dans le cadre d’une pratique privée. Frédéric s’intéresse particulièrement aux effets de la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) combinée à d’autres approches issues de la psychologie positive auprès d’individus qui sont confrontés à une impasse sur le plan professionnel.
×
Après un MBA et plusieurs années passées dans des organisations en tant que gestionnaire et au développement d’affaires, Frédéric Piot a décidé de réorienter sa carrière dans le domaine de la relation d’aide en devenant conseiller d’orientation, profession qu’il exerce aujourd’hui dans le cadre d’une pratique privée. Frédéric s’intéresse particulièrement aux effets de la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) combinée à d’autres approches issues de la psychologie positive auprès d’individus qui sont confrontés à une impasse sur le plan professionnel.
Latest Posts
  • La souplesse psychologique, l’alliée indispensable du choix scolaire et professionnel
  • Comment changer de carrière…avec l’aide d’un conseiller d’orientation.
  • Une invitation à la sagesse du bouddhisme pour clarifier nos choix de carrière
  • L’orienteur et le métier de conseiller d’orientation