Maîtriser l’art du réseautage lorsqu’on est introverti
Marché du travail

Maîtriser l’art du réseautage lorsqu’on est introverti

Le réseautage est un élément important dans le cheminement de carrière de tout professionnel. On le définit comme « une méthode transactionnelle basée sur la théorie des réseaux créant des possibilités d’échanges entre professionnels. » (David Tenten, Online Business Network). Avoir une pratique courante de réseautage pour élargir et entretenir votre réseau peut en fait favoriser les opportunités d’avancement, accéder à des emplois intéressants, élargir vos connaissances et augmenter votre visibilité.  

Cela étant dit, lorsqu’on observe le monde du travail en général, plus précisément les techniques de réseautage, on peut constater que le tout a majoritairement été pensé pour les gens extravertis, ce qui complique les choses lorsque vous êtes plutôt de type introverti et qu’il vous est difficile de maintenir une pratique de réseautage.  

L’introversion, c’est quoi au juste? C’est un terme popularisé par Carl Jung, et qu’il décrit comme « un trait de personnalité qui se caractérise par une préférence pour le monde intérieur plutôt que le monde extérieur ». Cela suggère qu’il peut être plus difficile pour une personne introvertie de se démarquer et de se sentir à l’aise dans des situations sociales telles qu’une activité de réseautage ou une conférence. Ce genre d’activités peut aller jusqu’à épuiser une personne introvertie et même causer un certain malaise physique.  

Nous avons souvent en tête l’image du réseautage comme étant des rencontres en grands groupes avec plusieurs personnes inconnues avec qui nous devons forcément échanger pour élargir notre réseau. Toutefois, le réseautage n’a pas besoin de ressembler à cela.  

Il est tout à fait possible pour une personne de type introverti de se démarquer au cours de situations de réseautage. Il faut toutefois changer la perception que nous avons des techniques traditionnelles.

En réalité, votre introversion peut constituer un atout si vous arrivez à trouver les techniques qui fonctionnent le mieux pour vous. 

Vous pouvez donc choisir les façons de faire votre réseautage qui vous conviennent le mieux. Cela peut être de faire des rencontres en petits groupes, de vous connecter avec des gens sur les réseaux sociaux, d’inviter une personne à se connecter via Zoom ou encore l’inviter à boire un café.  

Pour une personne de type introverti, il peut être intimidant de rencontrer une personne pour une première fois. Le truc est de changer votre perspective et de mettre l’accent sur l’autre. Ayez comme objectif d’en apprendre davantage sur la personne avec qui vous parlez. Je vous suggère d’avoir quelques questions brise-glace pour amorcer vos conversations et, par la suite, d’utiliser vos compétences d’écoute active, habituellement dominantes chez les introvertis, pour poursuivre la conversation. De cette façon, celle-ci sera beaucoup plus profonde et vous permettra d’établir un lien solide.  

Voici quelques trucs additionnels. 

Choisissez un endroit calme  

Que ce soit une rencontre individuelle, en petit groupe, ou à l’occasion d’un évènement social, choisissez un endroit calme pour discuter. Les endroits bruyants ont tendance à épuiser les personnes introverties. Dans un lieu tranquille, vous serez en mesure de diriger toutes vos énergies dans la discussion pour créer une relation professionnelle profitable.     

Préconisez les discussions profondes plutôt que le bavardage 

Les personnes introverties ont tendance à détester les échanges superficiels et leur préfèrent plutôt les conversations plus significatives. Choisissez donc des façons de faire connaissance qui faciliteront les discussions plus approfondies, telles qu’une rencontre un à un, dans un café ou même en virtuel. C’est dans ces situations qu’une personne introvertie peut mettre à profit ses compétences d’écoute active, ce qui évitera de mettre la lumière sur elle et de diriger plutôt l’attention sur l’autre. 

Préconisez des rencontres en plus petits groupes 

L’idéal pour une personne de type introverti est de rencontrer les gens individuellement ou en petits groupes. Toutefois, ces options ne sont pas toujours possibles. Si vous devez vous présenter à un évènement comptant plusieurs personnes, assurez-vous de reconnaître les signes physiques de fatigue et donnez-vous le droit de prendre quelques minutes loin du groupe pour récupérer votre énergie.  

Trouvez-vous un allié extraverti pour vous accompagner  

Si vous devez vous présenter à un évènement de réseautage qui vous rend mal à l’aise ou qui vous sort de votre zone de confort, ciblez un collègue ou un ami extraverti qui deviendra votre allié. Ayez un plan d’établi avec cette personne et ciblez les gens à qui vous aimeriez parler. Votre allié peut par la suite entamer la conversation et vous présenter à la personne ciblée, ce qui éliminera les inquiétudes en lien avec les nouvelles rencontres.  

Lorsque la relation professionnelle est établie, une personne introvertie peut exceller dans le maintien de ses contacts, ce qui est la clé du réseautage.
La migration vers les connexions virtuelles apportée par la pandémie a aidé les personnes introverties à maintenir leurs contacts, car cela n’implique pas de rencontres en personne ou, lorsque c’est le cas, seulement des rencontres individuelles. Maintenir son réseau peut être aussi simple que de partager des articles ou des blogues intéressants en lien avec les intérêts de votre contact, lui envoyer un courriel de suivi ou commenter ses publications sur les réseaux sociaux.   

Le réseautage pour une personne introvertie peut apporter son lot d’anxiété et sera probablement plus difficile au début, mais plus vous créerez des occasions de réseautage, plus vous vous sentirez en confiance en vos capacités, diminuant peu à peu votre inconfort. De plus, en intégrant quelques-uns des trucs mentionnés plus haut, vos interactions en seront facilitées, ce qui vous permettra de créer des contacts solides qui contribueront à l’avancement de votre carrière. 

 

*Dans le but d’alléger le texte et d’en faciliter la lecture, le générique masculin est utilisé comme genre neutre. 


Article publié pour la première fois le 30 mai 2022.

Annick McIntosh est conseillère canadienne certifiée (CCC), conseillère thérapeute agréée, entrepreneure et aussi maman de deux merveilleux petits garçons. Elle détient une maîtrise en orientation de l’Université de Moncton et a travaillé dans plusieurs domaines se rattachant à l’orientation de carrière. Elle travaille maintenant pour NxCareer, entreprise offrant des services d’orientation aux personnes souhaitant découvrir leur meilleure option de carrière. Ses champs d’expertise comprennent le counseling de carrière, le coaching de carrière ainsi que le marketing personnel. Elle souhaite guider les gens à travers leur cheminement afin qu’ils puissent trouver une carrière à leur image.
×
Annick McIntosh est conseillère canadienne certifiée (CCC), conseillère thérapeute agréée, entrepreneure et aussi maman de deux merveilleux petits garçons. Elle détient une maîtrise en orientation de l’Université de Moncton et a travaillé dans plusieurs domaines se rattachant à l’orientation de carrière. Elle travaille maintenant pour NxCareer, entreprise offrant des services d’orientation aux personnes souhaitant découvrir leur meilleure option de carrière. Ses champs d’expertise comprennent le counseling de carrière, le coaching de carrière ainsi que le marketing personnel. Elle souhaite guider les gens à travers leur cheminement afin qu’ils puissent trouver une carrière à leur image.
Latest Posts
  • Maîtriser l’art du réseautage lorsqu’on est introverti
  • L’importance de l’image de marque en développement de carrière
  • Normaliser le congé sabbatique auprès des jeunes du secondaire