fbpx
5 études qui ont attiré notre attention dans la semaine du 4 juillet 2021 
Résultats de recherche

5 études qui ont attiré notre attention dans la semaine du 4 juillet 2021 

Chaque semaine, nous surveillons la parution d’études intéressantes en lien avec le domaine du développement de carrière. Voici 5 études qui ont attiré notre attention dernièrement. 

Étude sur les retombées de la présence des étudiants internationaux à l’enseignement régulier dans le réseau collégial public 

Les étudiants internationaux à l’enseignement régulier dans le réseau collégial public au Québec ont un effet direct sur l’économie du Québec. En janvier 2021, la Fédération des cégeps a confié à Aviseo Conseil le mandat de réaliser une étude sur les retombées de la présence des étudiants internationaux dans le réseau collégial public au Québec. L’étude estime les retombées économiques de ces derniers, leurs incidences sur l’offre de formation, sur le marché du travail ainsi que sur les communautés. 

Indicateurs de parcours pour les apprentis inscrits au Canada, 2019 

En 2013, 93 430 apprentis ont commencé leur formation. En 2019, soit six ans après s’être inscrits au programme, les apprentis de la cohorte de 2013 étaient moins susceptibles d’obtenir une certification dans leur métier et plus susceptibles d’abandonner leur programme comparativement à ceux qui s’étaient inscrits en 2011 et en 2012. Ce constat soulève des préoccupations croissantes quant à une possible pénurie de personnes de métier certifiées ou de travailleurs qualifiés, à mesure que la population des personnes de métier certifiées vieillit. Cette nouvelle étude porte sur les taux de certification des apprentis ayant commencé leur formation en 2013 et sur l’état d’avancement à l’égard de leur formation en 2019, soit six ans après s’être inscrits au programme. Cette analyse constitue un point de référence important pour comprendre les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les apprentis au moment où ils suivent ou terminent leur formation. 

Emploi, rémunération et heures de travail, et postes vacants, avril 2021 

En avril, les mesures de santé publique ont été resserrées dans la plupart des régions du pays à mesure que la troisième vague de COVID-19 sévissait au Canada. En Ontario, un décret ordonnant de rester à domicile est entré en vigueur dans toute la province le 8 avril. Des mesures de santé publique plus strictes ont également été réinstaurées dans de nombreuses régions du Québec, y compris la cessation de diverses activités commerciales ainsi que le prolongement des couvre-feux. La Nouvelle-Écosse a décrété un confinement provincial le 28 avril, ce qui a entraîné la fermeture des commerces de détail non essentiels et le passage à l’apprentissage à distance pour toutes les écoles. La Colombie-Britannique a été soumise à des restrictions « coupe-circuits » à partir du 30 mars, et celles-ci comprenaient des limites concernant les salles à manger intérieures et les centres de conditionnement physique. Le Nouveau-Brunswick a, quant à lui, assoupli les restrictions dans certaines régions à la fin d’avril. 

Postes vacants, premier trimestre de 2021 

Au début du premier trimestre de 2021, la deuxième vague de COVID-19 sévissait moins durement dans de nombreuses régions du Canada. En conséquence, les restrictions en matière de santé publique ont été assouplies du début jusqu’à la mi-février dans un certain nombre de provinces, dont en Ontario, au Québec, au Manitoba et en Alberta. Bien que la troisième vague de cas et d’hospitalisations liés à la COVID-19 ait commencé avant la fin du trimestre, le resserrement des mesures de santé publique ainsi que ses répercussions sur le marché du travail ont été observés au début d’avril dans la plupart des secteurs de compétence. 

Une transition de carrière difficile pour les artistes professionnels des arts vivants 

Les travaux menés par trois étudiants de maîtrise en relations industrielles exposent les difficultés que vivent les professionnels des arts vivants lorsque vient le moment de changer de carrière. Qu’ils travaillent au Cirque du Soleil, dans une compagnie de danse ou dans un orchestre, les artistes professionnels de la scène doivent un jour réorienter leur carrière et, souvent, contre leur gré. Mais les motifs qui les poussent vers une transition de carrière – tels l’âge, les blessures ou la précarité inhérente à leur métier – ainsi que les parcours qu’ils et elles suivent par la suite représentent un domaine de recherche qui a été très peu étudié jusqu’à maintenant. C’est précisément ce qu’ont abordé deux étudiantes et un étudiant de maîtrise en relations industrielles de l’Université de Montréal sous la direction du professeur Philippe Barré. 

 

Avons-nous oublié quelque chose? Laissez un commentaire ci-dessous ou envoyez-nous un courriel à admin@orientaction.ca si vous avez des informations qui pourraient nous aider à rendre cet article encore meilleur! 

 

L’équipe OrientAction travaille à fournir aux professionnels du développement de carrière canadiens, toutes les informations leur permettant de rester au fait des dernières nouvelles et tendances dans le domaine.
×
L’équipe OrientAction travaille à fournir aux professionnels du développement de carrière canadiens, toutes les informations leur permettant de rester au fait des dernières nouvelles et tendances dans le domaine.
Latest Posts
  • Entrevue à distance : 8 articles pour aider vos clients à bien se préparer
  • 4 études qui ont attiré notre attention dans la semaine du 18 juillet 2021
  • Développement de carrière : 5 balados à découvrir
  • 6 études qui ont attiré notre attention dans la semaine du 11 juillet 2021