Des métaphores sur le sable pour explorer sa vie
Marché du travailRessources et formations

Des métaphores sur le sable pour explorer sa vie

Définition et usages de la métaphore 

Une métaphore est une image, une figure porteuse de sens. Le Larousse la définit ainsi : Emploi d’un terme concret pour exprimer une notion abstraite par substitution analogique, sans qu’il y ait d’élément introduisant formellement une comparaison. L’usage des métaphores est répandu dans une multitude de domaines : les arts, la philosophie, la sociologie, la psychologie, les sciences de la nature. Dans plusieurs disciplines, la métaphore sert à faire avancer les connaissances, connaissances de soi et du monde qui nous entoure. Si la poésie, le théâtre et le cinéma fournissent abondamment ce genre d’images, les philosophes s’en sont également servis pour expliquer leur raisonnement (l’allégorie de la caverne de Platon pour expliquer le passage de l’ignorance à la connaissance). De la psychanalyse à la thérapie d’acceptation et d’engagement, en passant par les techniques d’impact et la programmation neurolinguistique, les psychothérapeutes ont multiplié l’usage des métaphores pour aider les personnes à mieux se connaître et à mieux comprendre leur entourage. 

La métaphore invite à réfléchir à sa situation personnelle en faisant appel à sa raison, ses émotions et ses sensations.
Le dialogue des trois cerveaux 

Pour Jung, c’est à travers nos émotions et nos sentiments que nous avons conscience de nous-mêmes avec le plus d’acuité[1]. Pour Damasio, le comportement et l’esprit, qu’ils soient conscients ou non, ainsi que le cerveau qui les engendre, refusent de livrer leurs secrets lorsque l’émotion et les nombreux phénomènes qui se cachent sous ce nom ne sont pas pris en compte comme il se doit[2]. Ce spécialiste des neurosciences a démontré que la prise de décision exige un dialogue constant entre nos trois cerveaux (cortex, limbique et reptilien). Je fais donc le pari que la connaissance de soi se fait également par nos trois cerveaux intimement reliés.  

La métaphore : une étincelle pour la prise de conscience de soi 

La métaphore invite à réfléchir à sa situation personnelle en faisant appel à sa raison, ses émotions et ses sensations. On dirait qu’elle réveille la conscience de soi en suscitant une réaction émotive… par une brèche vers le cerveau limbique pour ensuite créer un dialogue avec le cortex et le cerveau reptilien. Par exemple, si je dis à un ami que j’ai l’impression que ses actions le maintiennent dans une situation problématique, je le guide vers une réflexion rationnelle. Si, en revanche, je lui dis que j’ai l’impression qu’il se débat depuis longtemps dans des sables mouvants et qu’il s’enfonce de plus en plus, j’amène un élément émotif et des sensations physiques en appui à mon argument logique. La prise de conscience est alors plus directe, moins intellectuelle, plus ressentie sur les plans affectif et sensoriel. 

L’emploi des métaphores en counseling de carrière 

On aurait avantage à mieux prendre en considération les émotions en counseling de carrière[3]. Devant un étudiant qui s’acharnait dans un domaine d’études contraire à sa personnalité ou à ses valeurs, j’avais l’habitude de lui refléter l’image de la fleur tropicale qui tente de s’enraciner et de s’épanouir sur une banquise. Chaque fois cette métaphore suscitait une réaction émotive, soit un sourire, ou une larme au coin de l’œil. Dans mon dernier livre[4], je propose des métaphores sur le sable pour aborder certains thèmes en counseling de carrière. Quoi de plus concret, senti et bien réel que cet élément de la nature qui nous entoure! En voici quelques exemples. 

Métaphores Thèmes reliés 

Métaphores

Thèmes reliés

Le château de sable Se reconstruire après la vague
Les dunes de sable Visualiser ses rêves à l’horizon
La sablière Alléger le poids de ses responsabilités
La tête dans le sable Repérer ses réflexes d’évitement
Les fosses de sable Choisir le moindre mal
Le sablier Se situer selon les trois temps de sa vie
Le jet de sable Graver dans sa mémoire ses bons coups
Un grain de sable dans l’univers Saisir ses ressemblances et ses différences


Comme clinicienne, conférencière et auteure, j’ai beaucoup utilisé les métaphores. En effet, pour expliquer la complexité de la démarche en orientation, j’ai choisi l’allégorie du train
[5]. Et quel plaisir j’éprouvais à l’occasion des conférences où je présentais treize caricatures d’oiseaux pour décrire les gens indécis[6]! La force de ces métaphores aviaires provient du fait qu’il n’y a rien de confrontant à s’identifier à un colibri qui change tout le temps d’idées, ni à un caneton qui suit ses amis. Une métaphore qui a une pointe d’humour, c’est la cerise sur le gâteau! Plonger dans vos références littéraires ou cinématographiques, votre contact avec la nature, vos loisirs (sports, cuisine, etc.) et laissez-vous inspirer par ces images qui montent en vous.  

Les 4 couleurs du sable

Les métaphores des personnes qui vous consultent 

Soyez également à l’écoute des métaphores des personnes qui vous consultent et valorisez leur usage en entrevue individuelle ou de groupe. En voici un bel exemple. J’avais proposé à une de mes clientes de lister les avantages et les inconvénients des sept programmes d’études qu’elle avait retenus. La semaine suivante, elle m’expliqua pourquoi elle n’avait pas suivi mon conseil : Mon processus de prise de décision est plus comme faire de la soupe. Disons que chaque possibilité est dans un chaudron. J’ajoute des ingrédients à chaque chaudron, je laisse mijoter et je reviens de temps à autre, sentir ce que ça donne. Pour le moment, les soupes d’éducation spécialisée et d’éducation à l’enfance sont celles qui me donnent le plus faim.  J’ai fort apprécié cette métaphore de la soupe car je me suis fait servir ma propre recette, soit celle d’utiliser une métaphore pour bien expliquer ma pensée! 

*Dans le but d’alléger le texte et d’en faciliter la lecture, le générique masculin est utilisé comme genre neutre.  

  

Références : 

1 Lenoir, F. Jung, un voyage vers soi. Albin Michel, 2021, p.80-81. 

2 Damasio, A. L’autre moi-même. Les nouvelles cartes du cerveau, de la conscience et des émotions. Odile Jacob, 2010, p. 135. 

3 Prévost, V., Savard, R. et L. Goyer. « L’omniprésence de l’émotion en orientation ». Dans L’orientation, mars 2022, Vol. 12, no 1, p.21-25.  

4 Falardeau, I. Les quatre couleurs du sable : explorer sa vie une métaphore à la fois. Septembre éditeur, 2022. 

5 Falardeau, I. L’Orient-Expert : un guide d’orientation pour surmonter l’indécision. Septembre éditeur, 2013. 

6 Falardeau, I. S’orienter malgré l’indécision : à l’usage des étudiants indécis et de leurs parents déboussolés, Septembre éditeur, 1999. 

Isabelle Falardeau a été membre de l’Ordre des psychologues du Québec pendant plus de trente ans et membre de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec pendant 17 ans. Conférencière et auteure de plusieurs livres, dont trois qui ont remporté des prix, elle est maintenant à la retraite et se consacre à l’écriture, une manière de continuer à accompagner ses lecteurs dans leur cheminement personnel.
×
Isabelle Falardeau a été membre de l’Ordre des psychologues du Québec pendant plus de trente ans et membre de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec pendant 17 ans. Conférencière et auteure de plusieurs livres, dont trois qui ont remporté des prix, elle est maintenant à la retraite et se consacre à l’écriture, une manière de continuer à accompagner ses lecteurs dans leur cheminement personnel.
Latest Posts
  • Des métaphores sur le sable pour explorer sa vie