fbpx
samedi, 21 septembre, 2019
7 études publiées dernièrement qui sont susceptibles de vous intéresser
Résultats de recherche

7 études publiées dernièrement qui sont susceptibles de vous intéresser

256vues

Parmi les études portant sur le marché du travail au Québec et au Canada publiées dernièrement, en voici 5 qui ont retenu notre attention. 

Regards sur l’intégration professionnelle 

Le Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) a retenu les services de la firme Léger pour sonder un nombre significatif de diplômés hors Québec qui ont reçu une décision de reconnaissance partielle de l’équivalence de leur diplôme ou de leur formation de la part d’un ordre professionnel et qui ont décroché du processus de reconnaissance complète. L’objectif est de cerner avec précision les motifs du décrochage. Le présent document résume les principaux constats émanant des éléments quantitatifs et qualitatifs soulevés par le sondage, les groupes de discussion et les entrevues téléphoniques menés par la firme Léger. 

Les Canadiens qui travaillent à leur propre compte : Qui sont-ils et pourquoi le font-ils? 

Dans le contexte d’un marché du travail canadien dynamique et multidimensionnel, le travail autonome est un aspect important de l’activité économique et peut être une source appréciable de croissance de l’emploi. Les travailleurs autonomes forment une population diversifiée, dont les caractéristiques ont évolué au fil du temps en parallèle avec l’économie et la société en général. En 2018, environ 1 travailleur canadien sur 7 était travailleur autonome, ce qui représente une proportion de 15 % de l’emploi total, comparativement à 12 % en 1976. La part des femmes parmi les travailleurs autonomes est passée de 26 % en 1976 à 38 % en 2018. 

Le nombre de postes vacants demeure élevé 

Selon l’Enquête sur les postes vacants et les salaires (EPVS) de Statistique Canada, le nombre de postes vacants des entreprises du Québec s’élevait à 117 980 au quatrième trimestre de 2018, en hausse de 25 465 (+28 %) par rapport au trimestre correspondant de 2017. Il s’agissait de la deuxième hausse d’importance en nombre et de la troisième en pourcentage parmi les provinces canadiennes. Le rythme d’augmentation annuelle des postes vacants tend toutefois à diminuer, après le fort élan amorcé à la fin de 2016. Notons que depuis trois trimestres, le nombre de postes vacants oscille entre 115 000 et 120 000. 

La croissance du revenu par habitant dans les provinces depuis 1950 

Cette nouvelle étude de Statistique Canada examine le PIB par habitant et le RIB réel par habitant sur une période de 66 ans pour déterminer les provinces ayant enregistré la plus forte croissance sur trois générations et donner un aperçu de la façon dont cette croissance a influé sur les niveaux de revenu par habitant dans les provinces. L’étude est fondée sur un nouvel ensemble de données qui a été conçu pour faciliter l’examen du rendement économique régional sur une longue période. 

L’effet des transitions scolaires sur l’engagement des élèves issus de l’immigration en milieux défavorisés 

La présente étude suggère qu’en milieux défavorisés et pluriethniques, l’arrimage et la communication entre les enseignants de divers niveaux, le développement d’un lien chaleureux entre les enseignants et les élèves, l’ouverture des enseignants à la réalité et au contexte de vie des élèves, leur aisance à travailler en milieux défavorisés et pluriethniques ainsi que le soutien à l’autonomie qu’ils offrent à leurs élèves sont associés à l’engagement de ces derniers au moment des transitions. Par contre, ces effets diffèrent pour les garçons et les filles issus ou non de l’immigration. 

Enquête sur la population active, avril 2019 

L’emploi a progressé de 107 000 en avril, une hausse notable de l’emploi à temps partiel ayant été enregistrée chez les jeunes. Le taux de chômage a reculé de 0,1 point de pourcentage pour s’établir à 5,7 % à la suite d’une augmentation du nombre de personnes actives sur le marché du travail. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi a augmenté de 426 000 (+2,3 %), des hausses ayant été observées à la fois dans l’emploi à temps plein (+248 000) et l’emploi à temps partiel (+179 000). Au cours de la même période, le nombre total d’heures travaillées s’est accru de 1,3 %. 

L’emploi temporaire au Canada 

Un poste temporaire est un emploi dont la date de cessation est prédéterminée ou qui se terminera dès qu’un projet déterminé aura pris fin. L’emploi temporaire est souvent associé à des salaires plus faibles, à moins d’avantages sociaux, à moins de possibilités de syndicalisation et à peu ou pas de formation offerte par l’employeur. Cependant, il peut également offrir aux employés une plus grande souplesse, une expérience accrue ainsi que de meilleures possibilités d’acquisition de compétences et de diversification des connaissances. 

 

Avons-nous oublié quelque chose? Laissez un commentaire ci-dessous ou envoyez-nous un courriel à admin@orientaction.ca si vous avez des informations qui pourraient nous aider à rendre cet article encore meilleur! 

×
Latest Posts
  • 5 études qui ont attiré notre attention dans la semaine du 28 juillet 2019